+1 j'ai appris
posée par (6.5k points)

Une fois la surprise et la nouveauté passés qu'en

est il de l'engagement des élèves ...

Ma plus grande déception avec des 3èmes euro.

Dans une séquence sur le Titanic j'ai ludifié un jeu vidéo anglais  "Return to the Titanic" , j'ai donné aux élèves en équipes   les pages de "soluces" et ces pages étaient supports de compréhension écrite avec lexique à repérer ... L'objectif était de comprendre ces soluces en anglais afin d'avancer très vite dans le jeu et la première équipe à venir au bout du jeu serait la gagnante ... cela n'a pas du tout marché car cet approche était totalement opposée à leurs pratiques des jeux vidéos qui est celle de la découverte d'une histoire ..

4 Réponses

+1 j'ai appris
répondu par (1k points)
Bonjour Laurence,

Je pense que la ludification est un outil parmi d'autres de varier nos pratiques pédagogiques ; l'année dernière j'avais tendance par exemple à systématiser les jeux de rôle dans le travail en autonomie (îlot) : je me suis rendue compte qu'au bout d'un moment une lassitude s'installait, de mon côté aussi d'ailleurs. A mon sens ces pratiques 'innovantes" sont plus risquées pour ceux qui les utilisent car il faut avoir une parfaite connaissance des classes et de leur fonctionnement au risque sinon de se planter. Il en est de même pour les escape games, ainsi que les plateformes que l'on utilise pour les créer. Aujourd'hui nos élèves "zappent" rapidement quand ça ne les captive plus (comme ils le feraient sur youtube). Ils ont aussi besoin de moment d'apprentissages plus traditionnels : ça les rassure. A nous de jauger le bien fondé de la ludification...

Bonne journée !

Anne-Claude
0 j'ai appris
répondu par (0 points)
Bonjour,

Je pense qu'en effet on a tous constaté parfois des moments de lassitude de la part de nos élèves... et à mon avis cela concerne toutes les activités, aussi intéressantes soient-elles, y compris les activités ludiques.

Pour avoir testé plusieurs activités de ce genre, j'ai vite compris que les élèves zappent très rapidement (comme le dit acmeunier) et même quand ça les captive... Il faut changer assez rapidement d'activités, alterner les phases ludiques, plus sérieuses, images projetées, débats, vidéos, etc. sinon ils se lassent très rapidement et ne s'investissent plus comme au début.
+1 j'ai appris
répondu par (56 points)
Bonjour,

tu as parfaitement mis le doigt sur un problème majeur de la ludification : elle ne doit pas aller à l'encontre de leurs pratiques de jeux. Ici, ça semble clair, quel est l'intérêt de jouer à un jeu d'exploration sans exploration ?

La difficulté est d'abord de trouver un 'bon jeu' au sens ludique du terme. Car un jeu ludique n'a pas forcément un bon fond pédagogique ou didactique et un jeu avec un bon fond peut avoir une forme ennuyeuse... Si tu veux te lancer dans le jeu, il faut que celui-ci amuse les élèves et là, on a pas tous les mêmes goûts !

Il est même possible que la classe soit plus réfractaire que face à une séance plus 'classique' car si le jeu ne tient pas sa promesse d'amusement, il y a tromperie sur la marchandise...

Bref, je mise plus sur de courte séquence ludique avec de petites animations avec un objectif précis pour les élèves. Et ce n'est pas toujours facile à trouver !

Bonne continuation

Loïc
0 j'ai appris
répondu par (6.5k points)
Merci beaucoup de ton analyse Loic, tu as entièrement raison ... ça semblait une si bonne idée au départ ;-)
...