+2 j'ai appris
3 vues
posée par (270 points) dans Hétérogénéité et différenciation
Lorsque le mot handicap est lancé, la majorité d'entre nous pense handicap physique. Mais 80% des personnes déclarées en situation de handicap, sont dans une situation de handicap invisible.

Cette réalité s'applique aussi à nos élèves : trouble mental, dys-, maladie chronique, déficience visuelle ou auditive. Et dans la majorité des cas, l'absence de manifestation physique rend la reconnaissance de la situation de handicap très difficile. La pluralité de ces situations de handicap invisible rend la tâche d'enseignement complexe. Les élèves et leurs familles sont souvent "brusquées" par le système scolaire, remis en cause à chaque rentrée et changement d'équipe ("et si il avait guérit pendant les vacances!"). Les équipes enseignantes sont souvent démunies face à ce qu'elles ne reconnaissent pas : "il est agité, il refuse d'écrire, il n'aime pas travailler,..."

Comment mettre en place les adaptations, les compensations du déficit? Quels outils et pratiques peut-on construire pour permettre un accueil bienveillant et non stressant pour tous, élèves et adultes?

8 Réponses

+1 j'ai appris
répondu par (482 points)

En ce qui me concerne, je suis personnellement dans cette situation et les élèves connaissent ma situation et je dois dire que cela  facilite grandement la communication entre nous pour parler du handicap visible ou non . 

Ils n'hésitent pas à venir me voir pour en discuter ou pour justement expliquer qu'ils ne veulent pas que ça se sache.

Il faut faire du cas par cas...ce qui n'est pas facile. Pour les élèves Dys, j'utilise systématiquement la police OpenDys pour tous mes documents, pour les malvoyants je fais des photocopies en A3 et caractère gras , pour les malentendants je les mets près des hauts parleurs... et j'essaie d'adapter en fonction de ce que dit le PAI. Je m'appuie aussi sur les AVS pour ceux qui en ont. Sinon je fais des binômes ...certains élèves sont tuteurs et aident ceux qui en ont besoin notamment pour la prise de note (avant je les autorisais à prendre le tableau en photo mais avec la nouvelle interdiction d'utiliser les portables je n'ai pas encore osé cette année)

On se heurte bien souvent à l'incompréhension de la part de certains collègues et de certains élèves qui voient en eux des malades imaginaires avec des traitements de faveurs.

Et d'un autre côté cela peut vite devenir très chronophage de s'occuper de tous individuellement (surtout en EREA ou l'on est confronté à plusieurs types de handicaps en même temps) et certains élèves peuvent très vite devenir très accaparants s'ils sentent que vous vous intéressez à eux....et quand c'est la prof qui déraille ça peut donner lieu à des situations cocasses laugh les rôles s'inversent et  ce sont les élèves qui prennent soin de vous! 


 Je ne suis pas sûre qu'il y ait un outil miracle.

Je dirai écoute, communication, patience, compréhension  et bienveillance.

0 j'ai appris
répondu par (204 points) il y a
Bonjour Armelle,

En ce qui me concerne j'ai jusqu'à présent été surtout confrontée à des enfants dys, malvoyants et autistes. Longtemps j'ai fourni des documents spécifiques, mais maintenant, je mets à disposition de l'ensemble des élèves les documents spécifiques en format numérique, quand je les donne à un élève doté d'un ordinateur, je lui fournis une version modifiable par lui-même ou les parents. Comme nous utilisons les ipads, ils peuvent choisir de faire énoncer le texte à Siri pour mon site où tous les élèves peuvent retrouver l'ensemble des cours.

Pour les enfants autistes, ils sont toujours sans avs dans mes cours, comme je travaille en îlot ils ne sont jamais seuls quand ils sont en difficulté. Je préfère que ce soit un camarade qui les guide, mais quand c'est nécessaire, j'interviens pour les aider. Souvent ils parviennent à devenir assez autonomes. Quant-aux autres membres de l'îlot, le fait de transmettre à un pair leur permet aussi de progresser.
0 j'ai appris
répondu par (482 points) il y a
C'est vrai que la solution de l'Ipad est vraiment pratique pour les élèves dys et malvoyant, malheureusement tous les élèves et tous les établissements ne disposent pas encore de ces moyens. Il ya encore une grande disparité de traitement, cela simplifierait bien des choses pourtant. ..
0 j'ai appris
répondu par (270 points) il y a
edité par il y a
Il y a aussi beaucoup d'élève dys-qui peuvent prétendre à la copie et à l'écriture avec l'adaptation du support, de la quantité et du temps d'écriture.  L'utilisation des crayons qui s'effacent, de feuilles et cahiers lignés associés à un scanner à main ou une copie sur clé sont déjà une base non chronophage qui ne nécessite pas de temps de préparation.

Pour la lecture, les stylos parleurs pourraient être moins couteux et plus vite généralisés que les i-pad. La technologie évolue vite, il faut souhaiter qu'elle devienne abordable aussi très rapidement.
+2 j'ai appris
répondu par (832 points) il y a

La Dane de Lyon propose un module en accès libre intitulé : Le numérique au service de la différenciation. 

Il donne des éléments sur les capsules vidéos, la classe inversée, les quizz en ligne.

https://dane.ac-lyon.fr/spip/IMG/scenari/Differenciation/co/differenciationetnumerique_1.html

Je partage le lien sur cette question mais je pense qu'il pourrait éventuellement figurer dans les questions sur les classes inversées.

Anne

0 j'ai appris
répondu par (1.7k points) il y a
Merci beaucoup pour ce lien Anne, je le colle dans le fil classes inversées, tu as raison
+3 j'ai appris
répondu par (342 points) il y a
sélectionné par il y a
 
Meilleure réponse

Voici un génial.ly (diaporama interactif) réalisé par Christelle El-Jamali, Médiatrice à l'atelier Canopé 93 : « Adapter ses contenus pédagogiques aux élèves à besoins éducatifs particuliers avec les outils numériques » qui propose des aides, des définitions de différents troubles et surtout des outils numériques utiles pour adapter ses contenus pédagogiques: https://view.genial.ly/5a0028f92b068b1be817d2b6#

0 j'ai appris
répondu par (270 points) il y a
Merci pour ce lien Stéphanie

j'ai des notes à droite, à gauche, mes le doc est très complet. Dans un temps lointain, handiscol nous fournissait un CD-Rom avec tous les logiciels utiles. Depuis cette époque, quand un de mes élèves doit utiliser le pc, j'aime le faire travailler sur tuxtyping pour lui apprendre à taper.

A savoir : 

Nouveau!  Vous voulez voir les dernières réponses publiées? Cliquez sur le logo Forum Apprenant tout à gauche sur l'image

Le "Carnet du Forum Apprenant" synthétise le contenu des réponses pour en saisir l'essentiel.

Utilisez les questions pour présenter un retour d'expérience ou proposer un travail collaboratif.

Pour remercier un contributeur qui vous a appris quelque chose cliquez sur son nom et ajoutez un message sur son mur.

Vous pouvez discuter en privé avec les utilisateurs du forum.

Soyez les ambassadeurs du Forum Apprenant auprès de vos collègues et sur les réseaux sociaux.

Soumettez nous vos idées... car le Forum lui aussi a à apprendre de vous.

 

Le Forum Apprenant est un outil participatif au service de tous les acteurs du système éducatif. Posez des questions, proposez vos retours d'expérience, cliquez sur "J'ai appris" pour signaler la réponse qui vous a le plus aidé. "Personne ne sait tout mais tout le monde sait quelque chose (...) on a à apprendre les uns des autres. " François Taddéi.

 

...