+2 j'ai appris
posée par (4.5k points) dans Questions pédagogiques
Des élèves pour lesquels il est difficile de compter sur le travail à la maison, des élèves qui ont des difficultés... Est il possible d'envisager un modèle de CI pour ces section? Qui a déjà testé?

7 Réponses

+2 j'ai appris
répondu par (1.1k points)
J'ai essayé ill y a deux ans mais le problème principal que j'ai rencontré et qui m'a fait renoncé c'est un problème matériel. En effet beaucoup d'élèves chez nous n'ont pas d'accès à internet à la maison et beaucoup ne savent pas se servir de l'outil informatique sans une aide. Du coup j'étais obligée de réservé la salle info et de faire ça en classe..ce qui finalement n'a pas beaucoup de sens... j'ai donc abandonné l'idée de la classe inversée.
0 j'ai appris
répondu par (4.5k points)
Merci de ton témoignage Gegmaz
+2 j'ai appris
répondu par (30 points)

Bonjour,

C'est également une problématique que l'on peut rencontrer dans l'enseignement en milieu carcéral ou bien pour des élèves allophones.

Dans cette situation, je pense que nous avons beaucoup à apprendre (comme souvent) de nos collègues professeurs des écoles qui ne peuvent théoriquement pas proposer d'activités préparatoires à la maison.

Sensibilisé autour de ces questions par une collègue de mon établissement, je suis en train de monter une formation permettant de mettre en oeuvre une forme de classe inversée :

  • Sans travail à la maison pour les élèves ;
  • Avec une utilisation limitée des outils numériques ;
  • Permettant de gérer l'hétérogénéité des élèves et de proposer des parcours différenciés.
L'une des pistes de réflexion consiste à proposer des activités préparatoires très rapides à réaliser par les élèves en début de séance (regarder une courte vidéo seul ou collectivement, lire un poly, etc.).
A l'issue de cette phase d'acquisition des connaissances en autonomie, le professeur propose un test de positionnement en utilisant un outil tel que Plickers qui permet d'obtenir une synthèse instantanée des résultats.
Ces résultats permettent dès lors à l'enseignant de regrouper les élèves et de leur proposer des parcours différenciés et adaptés.
0 j'ai appris
répondu par (4.5k points)

Un très grand merci Mickael pour toutes tes explications.

Il faudra que tu nous reparles de cette formation sur laquelle tu es entrain de travailler car la forme de CI que tu proposes (

  • Sans travail à la maison pour les élèves ;
  • Avec une utilisation limitée des outils numériques ;
  • Permettant de gérer l'hétérogénéité des élèves et de proposer des parcours différenciés.) 

est un modèle qui va vraiment intéresser beaucoup de monde.

Encore merci!

+1 j'ai appris
répondu par (4k points)
Merci Mickael pour ton post très intéressant, c'est vrai que l'aspect technique est (je pense) un critère déterminant pour se lancer ou non dans le classe inversée...

J'ai testé un peu ta méthode de fonctionnement l'année dernière sur quelques séances en inversant directement en classe et cela avait assez bien fonctionné... sauf quand les bugs arrivent (indépendants de notre volonté) et quand il y a toujours deux ou trois élèves pour lesquels ça ne fonctionne pas... auquel cas il faut prévoir une activité "de secours".

En tout cas j'ai hâte d'en savoir plus sur ta formation, n'hésite pas à revenir vers nous ;)
+2 j'ai appris
répondu par (476 points)
A mon sens, la classe inversée est avant tout une problématique de positionnement de l'enseignant. Il n'est plus celui qui apporte la connaissance, mais celui qui accompagne l'élève dans la progression de ses compétences; notamment par le biais d'activités plus ou moins guidées, plus ou moins différenciées. C'est sans doute en adoptant cette posture que l'on peut concevoir de travailler en classe inversée en SEGPA.

J'espère pouvoir vous en dire plus bientôt car je vais préparer une formation Classe inversée, disponible au PAF, secteur 71, avec un collègue de SEGPA. Les échanges risquent d'être riches!
0 j'ai appris
répondu par (4k points)
Tout à fait d'accord Caroline ! Je constate aussi que la classe inversée fonctionne d'autant mieux avec les élèves qui sont le plus en difficulté en général ; les "bons" élèves sont souvent désorientés par la nouvelle approche et ne sont pas rassurés de ne pas avoir la leçon faite par le prof... au même titre que certains parents parfois réticents.

Je pense donc que ça peut parfaitement fonctionner avec des élèves de SEGPA souvent à la recherche de nouveautés et de changements (même si je ne connais pas bien les élèves de SEGPA).

Caroline, ta formation a l'air très intéressante, n'hésite pas à revenir nous voir pour nous tenir au courant !

Vous cherchez les fils de discussion autour d'une thématique ...cliquez sur les sommaires ci-dessous

RepertoiresLe Forum Apprenant est un outil participatif au service de tous les acteurs du système éducatif. Posez des questions, proposez vos retours d'expérience, cliquez sur "J'ai appris" pour signaler la réponse qui vous a le plus aidé. "Personne ne sait tout mais tout le monde sait quelque chose (...) on a à apprendre les uns des autres. " François Taddéi.

 

...