+2 j'ai appris
posée par (0 points)

Bonjour,

Je viens de découvrir la vidéo de Nicolas Olivier sur l'acte d'apprendre: https://www.youtube.com/watch?v=DwDVW0Bxl8U. Je l'ai trouvée très intéressante car elle permet de prendre du recul et de voir comment distiller dans nos cours les notions d'attention, de coopération, de mémorisation,.... Du coup, j'ai essayé de voir comment le processus d'apprentissage présenté dans la vidéo se retrouve dans mes cours. Je m'aperçois alors que la phase "d'expression, confrontation" est trop souvent absente dans mes séquences. J'essaie donc de modifier ma séquence pour l'année prochaine. Je me heurte cependant, une nouvelle fois, à un problème récurrent: comment traiter tout le programme convenablement en classe? Je pense qu'il est préférable de cibler les essentiels du programme et de les faire acquérir convenablement aux élèves, mais ce choix ne peut pas s'appliquer pour les classes à examen. Comment faire en sorte que toutes les notions du programme soient construites après avoir suscité un brin de curiosité, mémorisées en proposant des exercices, transférées en proposant des tâches complexes?

6 Réponses

+1 j'ai appris
répondu par (0 points)
bonjour,

j'espère pouvoir t'apporter quelques éléments de réponse. j'aurais tendance à dire qu'il vaut mieux faire moins et mieux. par rapport à un programme très conséquent, on peut penser à l'utilisation de la classe inversée qui permettra de se décharger des parties de l'enseignement en les faisant effectuer par les élèves hors la classe.

cela permet de dégager du temps en classe pour les activités que tu décris.

aussi, on peut penser à spiraler au maximum les progressions ; par exemple traiter une question du thème A, y revenir quelques temps (semaines) plus tard pour aborder une autre question de ce thème A et ainsi de suite.

enfin, l'utilisation des outils numériques permet de dégager bcp de temps par rapport à de situations d'apprentissages et notamment certains automatismes qui ne nécessitent pas toujours la présence de l'enseignant.
+1 j'ai appris
répondu par (0 points)
Moins mais mieux.

Avec la réforme et les nouveaux programmes, j'ai veillé à respecter le BO à la lettre pour le contenu et les activités et c'est tout. Du coup j'ai du temps pour faire autrement.

Je me méfie des manuels voire même des fiches liberscol quand elles s'éloignent trop du BO.
0 j'ai appris
répondu par (0 points)
J'aime aussi beaucoup l'idée du moins mais mieux et plus appétant et solide.
0 j'ai appris
répondu par (0 points)
Bonsoir !

je suis aussi pour faire moins mais mieux! car après tout si on arrive à leur apprendre à décoder correctement documents et textes ils s'en sortiront au bac! Et puis pour compléter les petites notions traitées rapidement rien de tel qu'une bonne classe inversée !^^ ça les fait bosser et c'est super efficace!
+1 j'ai appris
répondu par (0 points)
bonsoir,

j'adhère aussi à l'idée de faire dans la "juste dose". Et pour ma part même pour les classes à examen. Je pense que si j'en mets trop et trop vite, les "chemins neuronaux" ne seront pas faits donc ce n'est pas aidant pour l'examen.

Je me demande parfois si ma tendance à vouloir en mettre " trop" ne serait pas un moyen de me "m'auto-rassurer".

Savoir repérer et prioriser les notions du programme et prendre appui sur les ressources des élèves pour "transférer" sont pour moi indispensables ET pas des plus facile à faire !
0 j'ai appris
répondu par (0 points)
Florence : assez d'accord avec toi, parfois on en met beaucoup plus pour se rassurer :)
Accès aux thématiques
...