+4 j'ai appris
posée par (0 points)

Je suis tombée sur cet article de Mael Virat dans le  Café Pédagogique. Nul doute que le titre fait déjà polémique. 

Je partage assez le point de vue Male Virat et vous?

9 Réponses

+2 j'ai appris
répondu par (0 points)

Je me retrouve dans ce passage de l'article:

"Ce sont des pratiques qui permettent d'être plus en contact avec les élèves et de montrer son intérêt pour eux. Par exemple, le travail en petit groupe ou les activités coopératives."

+2 j'ai appris
répondu par (0 points)

« On entend souvent dire qu’un prof n’est pas là pour aimer les élèves, et pourtant…

Dans ce livre, Mael Virat montre, en s’appuyant sur de nombreuses études encore peu connues, que l’implication affective des enseignants ne nuit pas aux apprentissages des élèves. Bien au contraire, les enfants sont davantage motivés et ont de meilleurs résultats… »

J’aime beaucoup l’expression  ‘implication affective » mais je pense que la vraie nouveauté de ce livre est d’utiliser le mot « aimer » alors que nous parlons d’implication, d’attention, de suivi.. Nous voyons nos élèves plusieurs fois par semaine et nous ne pouvons pas rester neutres émotionnellement. Je vais essayer d’entrer en contact avec l’auteur pour l’inviter à discuter avec nous.

+1 j'ai appris
répondu par (0 points)
+1 j'ai appris
répondu par (0 points)
sélectionné par
 
Meilleure réponse
Tout dépend de ce qu'on appelle "aimer"... mais je partage le point de vue ; montrer de l'affection (ou de l'"implication affective") peut je pense permettre aux élèves de se motiver et d'instaurer un climat de confiance entre le prof et l'élève, ce qui leur permettra de mieux construire leurs apprentissages ; ils voudront en quelque sorte "faire plaisir" à l'enseignant.

J'espère Laurence que tu arriveras à faire venir l'auteur ici :)
+1 j'ai appris
répondu par (0 points)
Pour moi l'affect est une dimension importante de l'enseignement. C'est une autre façon d'aimer mais c'en est une. C'est d'ailleurs ce que je transmets à mes stagiaires. Après cet affect est plus ou moins développé, et pour moi cela dépend souvent du contexte, de l'établissement dans lequel j'enseigne. Dans les deux collèges, j'ai plaisir à faire plaisir aux élèves, mais la relation est plus "forte" dans l'un des deux, peut être parce que je vois davantage défiler des fratries complètes dans celui-ci...
+1 j'ai appris
répondu par (0 points)
En effet ! Et garder à l'esprit de ne pas confondre "aimer ses élèves" avec "ne pas donner de cadre aux apprentissages et à la discipline de classe"... cela ressemble à l'éducation des enfants d'ailleurs...
+2 j'ai appris
0 j'ai appris
répondu par (0 points)
Merci beaucoup pour ce lien!

Et toi , qu'en dis tu?
0 j'ai appris
répondu par (0 points)
Intéressantes ces différentes formes d'"amour" :)
Accès aux thématiques
...