+2 j'ai appris
posée par (0 points)
edité par

Voici une brève présentation présentant ce qu'est, ce que n'est pas la "mindfulness" et ses effets sur les personnes la pratiquant .

Je vous souhaite une belle lecture .

Et pour répondre à une question concernant le retour des familles : ils sont très positifs. De ce fait et pour plus de clarté j'organise une "classe ouverte" vendredi 08/02 dans mon établissement afin que les parents partagent ce moment de bien-être avec la classe :) 

Je reviens rapidement avec des conseils de mise en place en classe et un exemple d'exercice très simple pour débuter 

A bientôt 

Sandrine 

12 Réponses

+2 j'ai appris
répondu par (0 points)

Suite de ma petite introduction : 

0 j'ai appris
répondu par (0 points)
Merci Sandrine!
+3 j'ai appris
répondu par (0 points)

Bonjour

Apportons donc une petite pierre noire à tout cet océan de sérénité de spiritualité "laïque" :

* je commencerai par un petit article de Psychologies :

* Je continuerai par ce lien vers le CCMM ( centre contre les manipulations mentales ) :

https://www.ccmm.asso.fr/meditation-pleine-conscience-danger/

* et puis https://www.letemps.ch/sciences/lengouement-meditation-neglige-effets-secondaires

Bonne lecture et méditons la dessus ;)

+3 j'ai appris
répondu par (0 points)
edité par
Bonjour ,

Effectivement il est bien de méditer sur " les effets " de la mindfulness et je remercie Cram Nirag pour ces articles fort intéressants pour ce qui concerne la mindfulness à visée thérapeutique.

Ce que nous proposons de développer au sein de nos établissements n'a en revanche aucune visée thérapeutique au sens strict du terme, cela se veut juste un temps dans la journée de l'élève : un temps de "pause" afin de recentrer son attention sur la respiration, calmer le rythme cardiaque ( après une récréation par exemple, un cours d'EPS, avant une évaluation ..

En ce sens nous en resterons avec nos élèves au stade 1 de la mindfulness celui de "la respiration" afin justement de ne pas entrer dans les objectifs thérapeutiques qui ne sont pas de notre ressort en tant qu'enseignant.

Donc oui je suis totalement d'accord avec la " petite pierre" noire" mais je dis que ce qui  transparait dans les articles concerne l'orientation thérapeutique de la mindfulness qui est hors de notre champ d'action avec nos élèves.

Sur ces quelque mots , je vous laisse méditer et respirer en pleine conscience :)

Belle soirée à toutes et à tous

Sandrine
+1 j'ai appris
répondu par (0 points)

Merci de votre réponse

Mon questionnement n'est pas lié à la "technique" proprement dite ( encore faut-il savoir comment les pratiquants sont formés, même hors du niveau thérapeutique..., et donc ce qu'ils vont transmettre et comment ) mais bien plutôt un agacement lié à un effet de mode. Je ne nie pas les bienfaits d'un travail de respiration / recentrage/ concentration. Il y a un temps, parfois un peu ancien, on certains collègues parlaient d'utiliser le stade 1 du training autogène de Schultz ou de la sophrologie.

Toute ces techniques sont basées sur la respiration et / ou la conscience de soi, et on peut y trouver le mieux être que l'on cherche.

Après, et même au stade 1 de la respiration / méditation, je pense qu'il n'est pas inutile de se poser la question des actions psychiques éventuelles sur certains élèves qui ont des fragilités psychologiques ( de type psychose par exemple )... Mais je ne doute pas que vous connaissez vos élèves et pratiquez ces exercices en ayant pleinement conscience de tout ce que j'avance.

+2 j'ai appris
+1 j'ai appris
répondu par (0 points)
Merci pour ce fil très intéressant ; tu pratiques comment concrètement en situation de classe ? à quelle fréquence ?
0 j'ai appris
répondu par (0 points)

Voici une petite vidéo montrant l'utilité de la pleine conscience sur l'attention des élèves. 

https://www.youtube.com/watch?v=9jpH7vlb7E8&feature=share

Sandrine 

0 j'ai appris
répondu par (0 points)
Toutes mes séances s'ouvrent par un sondage "bien-être" puis par quelques minutes de "pleine conscience" adaptées au résultat du sondage afin de faire entrer le plus efficacement et le plus sereinement possible les élèves dans les apprentissages prévus pour la séance de cours.

Mes séances se terminent également par quelques minutes d'écriture libre en musique afin de permettre la "décompression" cognitive des élèves avant d'enchainer sur le prochain cours ..

Ceci pour répondre à ta demande Ludovic.

Beau week end

Sandrine
0 j'ai appris
répondu par (0 points)
Un très grand merci Sandrine.

Est ce que tu pourrais s'il te plait nous montrer en illustration des exemples de documents, de sondages....

Est ce que tu es la seule à avoir cette démarche dans ton établissement?

C'est extrêmement intéressant!
0 j'ai appris
répondu par (0 points)
edité par

Bonjour Laurence,

J'ai expliqué un peu plus en détail ma démarche dans l'intitulé " l'évaluation du bien-être". 

voici ma réponse ; 



Et pour répondre à ta question : je suis la seule à fonctionner de cette manière mais je viens d'arriver dans cet établissement ... je sème mes petites graines... mon chef d'établissement est très sensible à la démarche et frédérique Drappier également puisqu'elle est venue me voir sur une séance ...

J'aimerais pouvoir proposer un module "bien-être" à l'avenir pour la formation des enseignants-stagiaires à l'ESPE future INSPE car le bien-être commence aussi par celui des enseignants.

Quel pourrait-être mon point d'entrée pour proposer mon projet ? ou quelle serait la personne à contacter éventuellement ?

Beau dimanche à toi et à toutes et à tous

Sandrine

+1 j'ai appris
répondu par (0 points)
Bonjour et merci pour ce partage.

Pouvez-vous parler des méditations à proprement dites? Avez-vous des textes que vous lisez? Si oui, avez-vous des ressources à partager?

Je suis moi même en train de monter un projet méditation en lycée et je bute sur l'aspect pratique. Merci d'avance. Au plaisir d'échanger.
Accès aux thématiques
...