+3 j'ai appris
posée par (0 points)
Bonsoir,

Je suis en pleine réflexion actuellement sur l'expression écrite en SEGPA (élèves de 5ème).

Je pense que l'expression écrite permet de travailler avec les élèves l'étude de la langue sans forcément reprendre les leçons de grammaire, de conjugaison, de vocabulaire, d'orthographe tout en différenciant les apports selon les élèves.

J'ai remarqué que nos élèves étaient bien plus productifs quand la "commande" était intégrée dans une démarche de projet.

Je leur fournis une fiche d'aide à l'autocorrection avec un niveau croissant d'exigences et des exemples pour visualiser les différentes erreurs.

J'utilise aussi une extension dans le logiciel de traitement de texte qui leur permet de faire lire par l'ordinateur leur écrit.

Qu'en pensez-vous ?

Comment faites-vous pour aider les élèves de SEGPA (et les autres) à améliorer leurs productions et à se corriger tout en tenant compte du niveau d'exigence différencié ?

Merci pour vos contributions. Bonnes fêtes de fin d'année à vous.

1 Réponse

+3 j'ai appris
répondu par (0 points)

 Je suis d’accord avec toi: retravailler la langue, s’inscrire dans un projet et aussi mobiliser les connaissances de la séquence, d’un genre, entre autres. L’expression écrite sert à tout cela à la fois. 

Je suis comme toi, en pleine réflexion sur le sujet... en fait, perpétuellement pour dire vrai! :)

Je viens de LP où je travaillais en CCF avec les classes de CAP (écriture en trois jets). 

A présent en collège, j’ai gardé cette habitude de l’écriture en plusieurs étapes en 6e et 5e. Je donne un tableau et une légende pour expliquer mes différentes correction (en rouge la syntaxe, en noir grammaire, orthographe, entre crochets les parties à reformuler). 

Dans le tableau j’indique ce qui est bien ou ce qu’il faut reprendre pour chaque étape. Je donne aussi des consignes supplémentaires pour différencier le travail. Je distribue des fiches pour les aider sur les points qui ne vont pas (c’est individualisé). 

Je donne 7 points au premier jet, 10 points au 2e, 3 au dernier qui est la mise au propre. 

Il faut le faire sur 15 j en 3 fois une heure. 

Par contre avec des classes de 31 (contre une 10e en LP) je dois admettre que parfois j’y passe énormément de temps, des heures, des WE, nuits!

Mais cela est extra au final car les élèves finissent par produire un texte au top et qui est leur chef d’oeuvre, travaillé et retravaillé. Ils sont fiers de produire un texte bien maîtrisé, totalement corrigé, propre. Le fait que les deux dernières étapes apportent autant de points les motive aussi. 

Je tache aussi de créer des sujets motivants avec des choix multiples. 

Ex: tu es Harry ou Hermione ou Percy Jackson

Tu dois combattre avec une baguette ou un stylo magique

Tu dois combattre Méduse ou Cerbère ou l’Hydre 

Après, avec des effectifs de plus en plus élevés je ne sais pas combien de temps je vais pouvoir faire cela... 

Je fais des sujets avec des systèmes de boites aussi: lexique, synonyme, verbes syn de être, etc. Cela marche bien. Les élèves piochent des ingrédients et font alors leur recette!

Accès aux thématiques
...