+2 j'ai appris
posée par (0 points)

Cette question est au coeur de l'académie apprenante.

Jetez vos idées, remarques, propositions pour un brainstorming autour de cette thématique.

10 Réponses

+3 j'ai appris
répondu par (0 points)
bonjour,

pour ce faire je pense qu'il faut avant tout leur montrer qu'ils ont un besoin...

donc une bonne éval diag de début d'année sur tout un niveau dans une matière ça donne des pistes de travail..
0 j'ai appris
répondu par (0 points)
J'aime beaucoup cette idée...

D'autres pistes?
+3 j'ai appris
répondu par (0 points)
Bonsoir,

Une stage de formation peut être aussi un bon point de départ pour se lancer dans des expérimentations.

On peut imaginer une formation en 3 temps :

1- Apports d'outils sur un thème, choix individuel d'un objectif à partir d'une problématique

2- Expérimentation en classe

3- Retour en formation pour partager son expérience : thème, déroulement, observations, conclusion, projection...

C'est assez classique comme démarche mais je trouve que ce qui manque souvent, c'est la phase 3.

VJ
+4 j'ai appris
répondu par (0 points)
Bonjour,

Peut-être que ma réflexion va vous sembler étrange... mais pour moi un enseignant chercheur est un enseignant qui expérimente mais qui du coup aussi partage son expérience. C'est un peu ce que l'on fait sur ce forum. C'est un de mes chefs d'établissement lors de l'entretien du dernier rendez-vous de carrière qui m'a poussé dans la piscine et je l'en remercie...

Essayer c'est prendre des risques. Partager ses essais c'est prendre le risque de la critique et c'est être en mesure d'accepter cette critique. Toute expérience si minime soit-elle est déjà un pas en avant. Rassurer les enseignants et leur faire comprendre qu'on ne leur demande pas de révolutionner toute leur pédagogie serait une façon d'engager un plus grande nombre vers l'expérimentation. Accepter l'échec, se remettre en question, remédier aux erreurs, analyser sa pratique (au final des choses que l'on demande à nos élèves...).

Sinon hâte d'être à mercredi ! (rien à voir avec le sujet...)
0 j'ai appris
répondu par (0 points)
Tout à fait d'accord avec toi acmeunier :)

Je pense que la réticence n°1 pour "se lancer" est la peur de l'inconnu et faire face à des situations qu'on ne maîtrise pas... et on rejoint l'idée qu'il faut accepter que tout ne fonctionne pas comme on l'avait prévu.
+3 j'ai appris
répondu par (0 points)
Entièrement d'accord avec acmeunier!

A mon sens tout prof  est (ou plutôt devrait être ) un praticien chercheur....

Quand une idée germe , que l'on fait de recherches pour mettre en place cette idée , on est bien des chercheurs...avec parfois des loupés qui normalement devraient faire que l'on se remet en question et en quête d'une nouvelle façon de faire.

La recherche , la quête de sens, le recul et la remise en question sont le moteur de notre métier sinon on s'ennuie, on s'aigrit et on pert le sens de ce qu'on est venu chercher en faisant prof.

L'essence même du métier de professeur nous oblige par la force des choses à être chercheur : nous avons la chance d'être face à un public qui évolue en permanence , rien n'est jamais acquis, il faut  toujours chercher des solutions efficaces pour que chacun y trouve son compte et cette reflexion quotidienne sur notre travail fait de nous des praticiens chercheurs.
+1 j'ai appris
répondu par (0 points)
Bonsoir à toutes et à tous,

dans le cadre de notre école Laboratoire (IRRéEL) au lycée Parriat à Montceau, nous allons recevoir Lucie Corbin du ESPE/LEAD qui devrait offrir une formation en trois temps à nos collègues sur la méthodologie de recherche. Il est vrai que nous expérimentons beaucoup dans l'établissement et depuis longtemps, nous avons une pratique réflexive, mais sans vraiment pourvoir construire les indicateurs qui permettraient d'aller au-delà et de partager différemment que par le "retour d'expérience". Nous sommes aussi, souvent, confrontés à l'absence de regard extérieur.  

Dans un second temps j'aimerais engager un maximum de membres de la communauté éducative au lycée sur une enquête ethno/anthropo participative autour de notre établissement. Le projet est en réflexion, les partenariats en discussion…

à suivre !

http://www.labo-irreel-parriat.fr/

pour vous faire une idée. N'ayant pas tout pu mener de front, le site est en place, il devrait être mis à jour après notre colloque inaugural le 30 janvier prochain.
+2 j'ai appris
répondu par (0 points)
Bonsoir,

Mettre en oeuvre des évaluations de nos pratiques pour devenir des praticiens chercheurs me paraît bien compliqué. Il est indispensable qu'un accompagnement avec des chercheurs en sciences de l'éducation soit fait. Il me semble que c'est un travail à mener en équipe et à présenter en formation afin de diffuser les résultats obtenus et de montrer la richesse du processus. De cette façon, la pratique s'essaimera peut être et s'enrichira.

Marine
+2 j'ai appris
répondu par (0 points)

Bonjour,

Il me semble important, pour développer la posture de praticien chercheur, que chacun puisse accéder facilement aux résultats de la recherche. A cet égard, les bases de données sur les recherches en éducation permettent d'accéder rapidement à des articles ou références permettant d'alimenter une réflexion pédagogique personnelle. Un article traite des bases de données sur Eduveille et propose plusieurs accès vers des outils utiles :

Une précaution toutefois : les résultats des études servent la réflexion mais ne sauraient être assimilées à des recettes directement transposables. Les variables sont souvent très nombreuses et les études conduites "toutes choses égales par ailleurs" ne sont que des indices au service des investigations et recherches conduites par le praticien dans le contexte d'enseignement qui est le sien.

posée par (0 points) 24-Janvier-2019
edité par 22-Avril-2019
+2 j'ai appris
Outils de veille de la recherche en éducation. (Reprise de message de M Duflanc)
+1 j'ai appris
répondu par (0 points)

Merci M Duflanc,

Me me permets d'ouvrir un fil de discussion à partir de votre message sur les ressources de veille car elle sont très riches et à même d'intéresser des visiteurs qui ne liraient pas ce fil sur les enseignants praticiens chercheurs.

Merci beaucoup de cette contribution. J'apprécie particulièrement le site suisse qui m'a permis de découvrir des approches différentes mais complémentaires de ce que nous faisons en France.

Accès aux thématiques
...