+4 j'ai appris
posée par (0 points)
reclassée par

Je propose la réflexion que j'ai mené l'an dernier dans le cadre de mon mémoire de CAFIPEMF (comme le CAFFA mais version premier degré pour ceux que les acronymes hérisseraient). Quelles démarches pédagogiques mettre en place en classe pour que l’autorité ne soit pas considérée comme subie, mais comme une nécessité pour apprendre ensemble ? En quoi « l’éducation par la recherche », plus largement la démarche de conceptualisation prônée par Britt-Mari Barthet les pédagogies visant à rendre l’élève maître de ses apprentissages pourraient être des réponses possibles aux interrogations sur l’autorité que se posent les enseignants novices ?

Voici une partie de ma conclusion:

Au fur et à mesure de ce travail, mes hypothèses ont évolué. Les réponses aux différents questionnaires, m’ont permis de voir que la vision de l’autorité des enseignants novices était plutôt juste, loin de la vision autoritariste que j’imaginais. C’est la mise en œuvre concrète de cette vision qui semble parfois difficile.

Les différentes expérimentations ont non seulement conforté ma conviction de départ, mais m’ont également conduite à m’interroger sur le rôle de l’enseignant et de l’école. 

Si l’objectif que l’on se fixe est l’éducabilité de chacun et que l’on cherche les conditions de la réussite du plus grand nombre, on change notre vision du rapport au savoir et de l’autorité. C’est un cercle vertueux qui s’enclenche. Les élèves, lorsqu’ils sont pleinement acteurs de leurs apprentissages sont également plus studieux, plus attentifs. Ils respectent mieux les règles de communication d’autant qu’ils les ont mises en place eux-mêmes, par nécessité. 

L’enseignant a un rôle primordial dans la capacité des élèves à s’emparer de leurs savoirs. Il est celui qui choisit savamment les situations qui vont aider tous les élèves à accéder au sens. Mais pas seulement. Par ses questionnements, ses attitudes, il guide et incite les élèves à utiliser la posture du chercheur : aller plus loin que la simple observation pour comprendre réellement, avoir un retour sur les processus mis en œuvre pour atteindre cette compréhension, aider au transfert des connaissances. Par l’apport du vocabulaire, il est celui qui finalise les apprentissages.

C’est grâce à l’action de l’enseignant que les élèves trouvent la place pour participer, se sentent libres de chercher, de tâtonner, de se tromper, de s’interroger, de mettre en commun des idées nouvelles. Leur sentiment d’être respectés, entraîne également le respect. Dans ce cadre, l’autorité n’est pas un objet imposé par l’enseignant mais accepté par les élèves.

Avant de commencer ce travail, j’étais convaincue que cette implication des élèves, associée à cette posture de médiateur de l’enseignant étaient suffisantes pour régler la question de l’autorité. L’observation des deux étudiants dans ma classe, les entretiens avec des enseignants stagiaires, ainsi que mes lectures m’ont rendue plus consciente de l’importance également des gestes professionnels et de la relation de communication maître/élève. 

Il me semble qu’une formation sur l’autorité pourrait comporter trois composantes : 

  • « l’allo-confrontation croisée » et l’échange de pratiques, 
  • la connaissance des gestes professionnels et l’apprentissage de la communication,
  • la découverte de démarches visant à rendre acteurs les élèves et des théories qui les sous-tendent. 

Finalement, la réussite des élèves est certainement le meilleur gage de l’autorité du maître en classe.

2 Réponses

0 j'ai appris
répondu par (0 points)
Un très grand merci Stef de proposer ton travail. C'est vraiment très intéressant et ça donne envie d'en savoir davantage ;-) Si tu le souhaites et si tu en es d'accord tu peux m'envoyer ton mémoire pour que je le mette en ligne.

Nous allons très vite solliciter des titulaires de Capifemp afin qu'ils présentent leur mémoire.
0 j'ai appris
répondu par (0 points)
Voici le mémoire que Stéphanie nous fait l'amitié de partager avec nous. Il est passionnant et concerne autant le premier que le second degré.

Lien vers le mémoire   https://bit.ly/2DAZe7W
Accès aux thématiques
...